47 - Irma-LeVasseur, Mont * Mun. : Charlesbourg, V;  MRC : Québec;  Rég. adm. : Capitale-Nationale  Coord. : 46°54'  71°20';  Feuillet : 21L/14

 

 

 
Fiche descriptive
Spécifique Irma-LeVasseur
Générique Mont
Type d'entité Mont
Région administrative Capitale-Nationale
Municipalité régionale de comté (MRC) Québec
Municipalité Québec, V (Charlesbourg)
Latitude Nord 46°54'
Longitude Ouest 71°20'
Carte topographique 1:50 000 21L/14
À l'occasion de la Journée internationale des femmes en 1983, la Commission de toponymie a désigné une entité orographique de Charlesbourg, en banlieue de Québec, sous le nom de Mont Irma-LeVasseur. Ce relief du rebord sud des Laurentides atteint 333 m d'altitude; il domine la rivière Jaune de 150 m. Il est visible depuis la route menant de Québec à Chicoutimi, qui passe près de son versant ouest, et accessible par le secteur de Notre-Dame-des-Laurentides. Née à Québec, Irma LeVasseur (1877-1964) a fait oeuvre de pionnière en médecine à une époque où les femmes étaient tenues à l'écart de cette profession. En 1900, elle obtient un doctorat en médecine de l'Université St. Paul, au Minnesota, et s'installe à New York, où elle commence à pratiquer sa profession. Trois ans plus tard, une loi privée de l'Assemblée législative du Québec lui permet d'adhérer au Collège des médecins et chirurgiens de la province de Québec. En 1907, elle étudie en France et effectue des recherches en Allemagne afin de se spécialiser en pédiatrie. À son retour, elle participe à la fondation de l'hôpital Sainte-Justine de Montréal. En 1915, elle s'engage comme médecin volontaire pour combattre une épidémie de typhus en Serbie; elle y reste jusqu'à la fin de la guerre. Revenue à Québec, elle fonde en 1923 un hôpital pour enfants, qui deviendra l'hôpital de l'Enfant-Jésus. Sensible au sort des enfants infirmes, elle ouvre sa propre clinique en 1927 et fait le projet d'un établissement spécialisé, qu'elle met sur pied en 1935 avec Marthe Hogue, l'école Cardinal-Villeneuve.
Source: Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
 
 

 

Visitez le site de la Commission de la toponymie du Québec pour plus de détails